Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CSSRA Marienbronn CSSRA Marienbronn
Newsletter

Objectifs thérapeutiques du séjour

Objectifs et programme thérapeutique

 

Objectifs

 

Objectif principal du séjour pour le patient :
« rompre définitivement avec la dépendance alcoolique et aux produits psycho actifs et trouver un désir de mieux-être »

Etape 1 : « améliorer son état de santé physique et psychique »
- comprendre et accepter sa maladie ;
- favoriser l’expression de son mal-être ;
- s’approprier la démarche de soin ;
- sortir de son isolement relationnel ;
- retrouver l’estime de soi.

Etape 2 : « être acteur d’un changement global et profond »
- réfléchir sur soi et son mode de vie ;
- prendre conscience de son histoire et en analyser les enjeux ;
- passer du sentiment de culpabilité à la prise de responsabilité.

Etape 3 : « construire un nouveau projet de vie familiale et sociale, sans alcool, ni autres produits psycho-actifs »

Le Programme thérapeutique

 

Le programme thérapeutique se décline en 4 types d’activités :

- 1. Les activités addictologiques
- 2. Les activités d’atelier et de service : la thérapie par le travail
- 3. L’accompagnement social et pour la réinsertion professionnelle
- 4. Les activités de sport et de loisirs

 

1. Les activités addictologiques 

 

1.1 Le suivi individuel


Le suivi médical et paramédical : le suivi médical est assuré par deux médecins addictologues et un psychiatre. Six infirmières assurent la continuité des soins. 
Le suivi psychologique : le suivi psychologique individuel est assuré par deux psychologues cliniciennes.
Une kinésithérapeute assure des soins de rééducation sur prescription médicale.
Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous avec l’assistante sociale (§3) ou tout autre membre de l’équipe.


1.2 Les activités en groupe


Les séances thérapeutiques par l’expression, par les monitrices à la salle polyvalente.

Il y a deux ateliers par semaine, 6 ateliers en tout (sur 3 semaines).
Groupe des lundis et jeudis 10 h  à 11 h 30 ;
Groupe des mardis et vendredis de 10 h  à 11 h 30.
Objectif : après une période de repli sur soi, arriver à exprimer ce que l’on ressent.

Les films – débats : Séances facultatives, tous les deux semaines Visionnage d’un film ou d’un reportage, temps d’échange.

Les rencontres santé, par les infirmières, sous forme d’exposé, à la salle de conférence de la Clairière.


Les groupes de parole à thèmes, par une psychologue, à la salle de réunion niveau 1 de la Passerelle, salon TV. 5 séances avec des thèmes définis ou chacun est invité à prendre la parole.

Les séances de prévention de la reconsommation, par une psychologue. Séances qui se déroulent à l’Escale, avec des thèmes choisis, mis en situation et discutés.

Les ateliers d’expression par l’écriture, par une psychologue. Il s’agit de séances d’écriture animées les jeudis de 14 à 16 h au salon de lecture. Participation sur inscription à la cafétéria.

La première séance de relaxation obligatoire (le lundi de 14 h à 15 h), par l’assistante sociale (formée à la sophrologie) : à la salle de la Source

 


1.3 Le travail avec l’entourage

En préambule : Les conduites addictives touchent les curistes mais aussi leur entourage. Les proches sont souvent obsédés par les comportements de « l’autre » et dans l’oubli de soi. C’est pourquoi, il nous semble essentiel de les associer, en accord avec les curistes, à la démarche de soin. 
Les personnes de l’entourage expriment souvent trois besoins : que le problème trouve une solution, que l’autre change, que leur souffrance soit pris en compte.
La formulation « qu’est-ce que je peux faire pour lui ou pour elle ? » revient fréquemment. La base du travail avec l’entourage est alors de les amener à favoriser l’interrogation : « qu’est-ce que je peux faire pour moi ? ». De les sensibiliser sur le fait qu’ils ne peuvent pas changer l’autre, mais que prendre soin d’eux-mêmes, réfléchir à leur propres besoins, leurs propres changements peut être facteur de changement plus global. Ainsi, une situation jusque là bloquée, pourra peut-être évoluer.

Objectifs  généraux :
Prendre en compte les difficultés de l’entourage et l’associer à la démarche de soin, lui offrir des lieux et des temps pour les exprimer, et faire le lien avec celles des patients.
Etre facilitateur de changement pour renforcer la construction du projet de vie sans produits psychoactifs.

Les lettres aux familles 

1ère lettre : présente les objectifs du séjour et invite l’entourage à une première réunion.
2ème lettre : explique les mécanismes des conduites addictives et  confirme la réunion.
3ème lettre : expose les incidences familiales des conduites addictives et invite l’entourage à une deuxième réunion avec le curiste.
4ème lettre (à destination du partenaire sexuel) : relate les incidences des conduites addictives sur la vie sexuelle.
5ème lettre : suggère certains conseils pour une conduite à tenir au retour à domicile du curiste.

 Réunion 1 : « présentation du module »

  1. Présenter le module entourage aux patients
  2. Donner des pistes de réflexion sur la place des produits psychoactifs dans le fonctionnement familial, les répercussions possibles de l’arrêt de ces produits sur ce fonctionnement…
  3. Recueillir les attentes, les besoins des patients par rapport au travail avec l’entourage en général et tout particulièrement pour la quatrième réunion.
  4. Soutenir les patients dans une démarche de mobilisation de l’entourage si nécessaire.

Réunion 2 : « première réunion avec l’entourage »
Personnes concernées : les personnes désignées par le patient, destinataires des lettres aux familles. Les curistes ne participent pas à cette réunion, mais peuvent s’enquérir auprès des animateurs de ce qui a été dit à leur sujet.

Objectifs opérationnels :

  1. Accueillir collectivement les personnes invitées par les curistes, par le biais des lettres aux familles.
  2. Informer ou mettre à jour leurs connaissances concernant les conduites addictives, les dépendances.
  3. Exposer les objectifs du projet thérapeutique de Marienbronn, les grandes lignes du programme.
  4. Leur offrir un lieu d’expression de leur propre vécu, souffrances, questionnement.
  5. Permettre un débat entres les personnes de l’entourage, mettre en évidence leurs ressources.
  6. Recueillir les attentes, les besoins des différents participants pour la réunion 4 notamment.

    Durée : 3h le samedi de 14h30 à 17h30, avec une pause.

Réunion 3 « Les conduites addictives et la sexualité »

Personnes concernées : tous les curistes en séjour long, séjours courts en fonction des programmes personnalisés.

Objectifs opérationnels :

  1. Donner l’occasion aux curistes de recevoir des informations et d’échanger en groupe sur le thème de la sexualité.
  2. Laisser la possibilité aux personnes de parler de leur vécu, de leur anxiété, de leurs difficultés ou d’écouter les autres.
  3. Leur faciliter un dialogue sur les difficultés sexuelles, relationnelles dans leur couple.
  4. Orienter vers d’autres lieux de parole collectifs ou individuels.

Réunion 4 : « seconde réunion avec l’entourage »

Personnes concernées : les curistes et leur entourage.

Objectifs opérationnels :

  1. Accueillir les participants.
  2. Faire le lien entre les deux réunions.
  3. Permettre aux personnes de s’exprimer et d’échanger dans un même lieu,  préparer l’après cure.
  4. Fournir des éléments théoriques sur la notion de changement, et la nécessité de communication, de négociation.
  5. Garantir la circulation de la parole, amener les personnes à parler en leur nom, à exprimer leurs besoins, leurs attentes, et envisager des pistes, des solutions personnalisées.

    Durée : 3h le samedi de 14h30 à 17h30, avec une pause.

Accueil des enfants

Espace enfant, adolescent, adulte

Personnes concernées : le curiste avec son ou ses enfants, petits-enfants, neveux, nièces, les enfants de sa compagne ou de son compagnon et laisser la possibilité d’accueillir aussi le ou la partenaire.

Objectifs opérationnels :

  1. Offrir un espace réservé aux curistes et à leurs enfants.
  2. Recréer du lien à travers une activité commune (jeux, dessins…).
  3. Faciliter les relations, les échanges entre enfants, entre parents et les relations intergénérationnelles parents – enfants.
  4. Parler sans tabou de la maladie, de la dépendance et de ses conséquences
  5. Favoriser l’expression des sentiments de désillusion, de honte, de culpabilité.

    Créneau : dimanches après-midi (toutes les 5 semaines environ)

Les entretiens conjuguaux - familiaux

Personnes concernées :
Les curistes avec leur entourage, à la demande du curiste et avec l’interlocuteur de son choix (en fonction d’une liste des personnes formées)

Objectifs opérationnels :

  1. Proposer un temps, un lieu, une personne ressource pour favoriser la communication, la circulation de la parole entre les personnes concernées par l’entretien.
  2. Amener chacun à pouvoir parler en son nom propre de ses difficultés, ses besoins, ses attentes, ses projets dans le respect de la parole et de l’écoute.
  3. Favoriser l’interaction entre les personnes.
  4. Elucider avec les participants les enjeux des conduites addictives dans leur famille.
  5. Orienter vers un travail thérapeutique ultérieur en fonction des situations.
1.4 Les mouvements d’entraide d’anciens consommateurs

Pour l’ensemble des curistes, sous forme de soirée témoignage à la cafétéria. Alcool Assistance – Alcoolique Anonyme – Anciens de Marienbronn - …

1.5  Les réunions d’informations à la vie quotidienne 

Réunions les mardis de 17 h à 18 h ou 18 h 15 :

4 informations obligatoires (le don d’organe, la maladie alcoolique et les conduites addictives, l’hygiène, les nouveaux traitements médicamenteux) ; et des informations facultatives (le budget et les papiers de la maison, l’alimentation, l’éducation familiale, l'école du dos...).

 

2. Les activités d’atelier et de service : la thérapie par le travail

Affectation à un atelier : arts décoratifs, espaces verts, menuiserie-marqueterie, peinture-mosaïque, ferronnerie, service en salle à manger.
Ou atelier de service communautaire : entretien dans les différents bâtiments, cafétéria, lingerie.

Objectifs : 
- Financier : la collectivité participe à vos soins et vous verse des indemnités journalières, en contrepartie  nous vous demandons de participer au bon fonctionnement de la structure soit parce que vous êtes affectés en restauration, à l’entretien des locaux ou des espaces verts, soit par la vente de vos productions qui vient en atténuation de notre budget payé par l’assurance maladie.
- Trouver, retrouver un rythme de travail (rythme de jour) ;
- Découvrir, acquérir, développer des compétences ;
- Donner goût au travail et à l’effort ;
- Donner de nouveaux centres d’intérêts.

Modalité : L’activité d’atelier structure la journée et de la semaine et sous-tend le programme thérapeutique, il faut s’extraire du temps d’atelier pour aller en réunion… Et en informer le moniteur.

3. L’accompagnement social et pour la réinsertion professionnelle

Hospitalisation, arrêt de maladie ;
Pour percevoir des Indemnités Journalières il faut des justificatifs de votre présence.
Tous les 14 jours il est nécessaire de demander un bulletin d’hospitalisation (il fait office d’arrêt de maladie).
2 bulletins ont été remis à l’admission, l’un est à envoyer à l’employeur, au Pôle Emploi (ASSEDIC) ou à la Caisse d’Allocation Familiale si RSA, le second à la Sécurité sociale.
Il existe des situations particulières, l’assistante sociale peut vous aider dans vos démarches.
Si une personne hospitalisée est sans logement, il est judicieux de rencontrer rapidement l’assistance sociale, les démarches sont longues.
Quant aux questions de justice, de droit du travail, aux questions relatives à la garde des enfants, de divorce : l’assistante sociale y répond ou vous oriente.

Module d’aide à la réinsertion professionnelle.
1 x par trimestre. Ou possibilité de faire le point sur la situation professionnelle, de travailler le curriculum vitae en individuel.

 

4.Les activités de sport et de loisirs

Invitation à participer à ces activités pour :
- Aller mieux dans sa tête, aller mieux dans son corps, car cela va de pair ;
- Prendre ou reprendre goût à l’activité physique ;
- Trouver, retrouver des centres d’intérêts ; 
- Rompre avec le rythme imposé en semaine ;
- S’aérer.

Une Activité Physique Adaptée obligatoire par semaine et un programme facultatif toutes les après-midis.

Les activités en semaine : volley, piscine, promenade autogérée, relaxation, vélo, ping-pong, renforcement musculaire...
Les programmes sont affichés, les inscriptions se font auprès des curistes responsables de la cafétéria.

Les activités du Week-end
2 moniteurs sont présents les week-ends et jours fériés, généralement l’un propose une activité sur place, le second une activité à l’extérieur de l’établissement : sorties, activités culturelles, ludiques, sportives…
Il n’y a pas de limite de nombre pour les inscriptions, ce sont les moniteurs qui gèrent le groupe.

La réunion de comité (les mardis de 12 h à 12 h 30)
C’est à cette réunion que sont présentées les activités du week-end, c’est le temps au court duquel les personnes hospitalisées peuvent effectuer des propositions.
C’est le lieu où il est possible de saisir la Commission Des  Usagers.
C’est le lieu où nous pouvons vous donner les modalités d’accès à votre dossier de soins.
C’est le lieu où nous pouvons vous indiquer comment déclencher un signalement lorsque vous observez ou êtes victimes de maltraitance.
C’est un temps d’information, où les membres du personnel peuvent répondre aux diverses questions qui peuvent se poser.

A Marienbronn nous avons un magazine : le « magma » (pour Magazine -  Marienbronn), rédigé par le moniteur des espaces verts. Il est toujours ravi de recevoir des textes, des poèmes, des images de la part des curistes.

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more